Association locale indépendante et non municipale

Accueil > L’actualité à Bouvignies > La situation actuelle de l’école Maternelle en France.

La situation actuelle de l’école Maternelle en France.

Nous avons connu à Bouvignies, comme dans de nombreuses communes françaises, le risque de fermeture de classe dans l’école publique.

Il faut pourtant savoir accueillir tous les enfants dans des structures adaptées, sans renoncer à une qualité importante pour chaque jeune enfant.

C’est par le remplacement d’un partant sur deux que le gouvernement oblige à supprimer l’accueil à deux ans et ainsi oblige les parents à prendre en charge financièrement la garde de leur enfants (crêche, nounous, etc..). Au mépris bien sûr de la socialisation des très jeunes enfants.

L’un des tout premiers rôles d’une république, c’est la formation, l’éducation de sa jeunesse.

Actuellement, l’école publique connait une diminution du taux d’encadrement du personnel enseignant.

Toutes les familles doivent pouvoir accéder pour leur enfant à un accueil de qualité, sans barrière financière, sans renoncer au développement et au bien-être de cet enfant.

Le quantitatif et la qualitatif peuvent être complémentaires : plus de solutions mais sans souci financier.

L’enfant doit pouvoir être accueilli et pas seulement gardé.

D’où l’importance de la structure d’accueil.

C’est là que l’Ecole Maternelle joue tout son rôle par la sécurité affective du personnel enseignant, sécurité à la base de toute éducation.

Le lien durable, attentif et afffectueux est primordial.

Accueillir un enfant demande de la connaissance et des compétences.

Les professionnels assurant l’accueil connaissent l’importance pour l’enfant d’être soigné, respecté, protégé, reconnu.

Malheureusement, cela a un coût.

La suppression des milliers de postes d’enseignants apporte une nouvelle réduction des capacités de scolarisation des enfants de 2-3 ans.

Dans un premier temps, on écarte les 2-3 ans puis ce sera les 3-4 ans jusqu’à suppression complète de l’école maternelle qui faisait figure de modèle et que de nombreux états européens nous enviaient.

L’enfant à l’école maternelle permettait aussi à la mère d’avoir une activité salariée. Renoncer à l’école maternelle, c’est placer les parents dans une situation difficile (prix d’une nounou) puisqu’en majorité les structures "crèche" sont presque inexistantes notamment en milieu rural.

C’est un recul de 50 ans en arrière pour la femme !

Le projet de "jardins d’éveil" remplaçant les écoles maternelles publiques amèneraient la privatisation de l’accueil des jeunes enfants et la mise en concurrence entre structures.

Publié le mercredi 24 février 2010

PDF - 2.5 Mo
Bouvignies - Pour notre village - Janvier 2015

Retrouvez les précédents numéros

Météo

Bruine
10°C
ressentie : 10°C

Bruine
Mise à jour : 20 novembre 2017 à 19h30min
Station : Lille/Lesquin, 59, FR
  • Vent 28 km/h - sud-ouest
  • Humidité 100%
  • Pression 1007.8 mbar
  • Point de rosée 10°C
  • Visibilité 4.8 km

En savoir plus