Association locale indépendante et non municipale

Accueil > L’actualité à Bouvignies > Le pigeon, l’ami de l’homme.

Le pigeon, l’ami de l’homme.

Fidèle et fiable messager, le pigeon a montré à l’homme à travers l’Histoire de France, qu’il était son ami.

Sa domestication remonte à l’Antiquité : les Egyptiens, les Grecs, les Romains ont très vite utilisé son sens inné de l’orientation et ses capacités à parcourir de très grandes distances en un temps record (un pigeon peut voler 800 km sans se poser, en moins d’une journée, à une vitesse située entre 50 et 120 kilomètres/heure).

Ces civilisations anciennes ont envoyé les pigeons transmettre des messages. puis les Romains, les premiers, en ont fait des espions militaires.

Les Romains ont appris à les élever, ont effectué des croisements qui ont donné le pigeon actuel.

Les pigeons furent utilisés ensuite par les chevaliers, les soldats français lors du conflit franco-prussien en 1870...

Aujourd’hui, les hommes ("les coulonneux") entraînent les pigeons et les inscrivent à des concours. Ainsi, c’est en hiver que les colombophiles entraînent "leurs toupes" en leur faisant effectuer de nombreux vols. Il faut que chaque pigeon revienne le plus vite possible au colombier les jours de course.

Aujourd’hui, le Nord est la 1ère région colombophile de France avec plus de 10 000 licenciés.

Avec le printemps, les concours reprennent par d’abord des petites distances et se termineront fin août par de tournois internationaux. Ce sont ces derniers qui motivent chaque colombophile.

La veille d’une course, chaque pigeon est bagué et mis dans un panier. Les joueurs règlent leur constateur qui sert à enregistrer l’heure de retour de chaque pigeon.

Le lendemain matin, le camion passe chercher les paniers et les transportent au lieu de lâcher (parfois à plusieurs centaines de kilomètres du colombier).

Les pigeons sont lâchés si la météo est clémente. Les colombophiles sont avertis de l’heure exacte du lâcher. Ils n’ont plus qu’à attendre alors le retour de leurs protégés.

Le colombophile doit attraper son pigeon ds le retour de celui-ci afin de récupérer la bague de course, et la mettre dans le constateur pour enregistrer l’arrivée.

Le lendemain du concours, les colombophiles déplombent les appareils. Ils récupérent les bagues et complètent les feuilles avec l’ordre et les heures d’arrivée des pigeons.

Le classificateur agréé par la fédération colombophile frnaçaise reçoit toutes les feuilles provenant des différentes associations ou clubs (les "sociétés"). Il effectue un classement en fonction de la vitesse du pigeon, de la distance parcourue.

Publié le lundi 20 avril 2009

PDF - 2.5 Mo
Bouvignies - Pour notre village - Janvier 2015

Retrouvez les précédents numéros

Météo

Nuageux
12°C
ressentie : 12°C

Nuageux
Mise à jour : 22 septembre 2017 à 08h00min
Station : Lille/Lesquin, 59, FR
  • Vent 4 km/h - ouest sud-ouest
  • Humidité 94%
  • Pression 1012.9 mbar
  • Point de rosée 12°C
  • Visibilité 9.7 km

En savoir plus