Association locale indépendante et non municipale

Accueil > Cadre de vie - environnement > Sangliers intrusifs

Sangliers intrusifs

Lors d’échanges avec les agriculteurs, le problème des sangliers est souvent soulevé. Depuis 3, 4 ans, ils génèrent de réels soucis surtout au niveau des cultures de maïs.

JPEG - 5.9 Mo
Maïs endommagé dans les sarts

Notre commune, ayant une vocation d’élevage, compte de nombreux champs de maïs, destinés à l’ensilage et donc à la nourriture du bétail.

Il faut ajouter également que la nature de notre territoire avec ses marais, peupleraies, bois... est propice au développement des suidés, il existe par ailleurs différentes sociétés de chasses, des chasseurs privés et face à cette intrusion, il faut pouvoir parler d’une seule voix.

JPEG - 5.1 Mo
Sabots des intrus.

Faire face à ce problème est généralement plus simple dans de grands massifs boisés (comme par exemple le Var), mais dans notre commune, ou à Vred (notamment la Tourbière) ou Marchiennes, la situation est la même.

En cas de dégâts causés par ces intrus, l’évaluation des dommages est difficile, les conditions pour ces mêmes évaluations contraignantes (cela dépend de la superficie concernée) et certains agriculteurs renoncent à demander un dédommagement, qui généralement n’est jamais à la hauteur des préjudices subis. Pourtant ce dédommagement existe et ce sont les chasseurs qui paient suivant une cotation nationale.

Les pertes subies par les agriculteurs génèrent parfois des tensions avec les chasseurs, accentuant la difficulté à résoudre ce problème.

Le sanglier est classé nuisible, c’est à dire qu’il peut être tué, hors période chasse, par des gardes assermentés.

A partir du 15 Août, les battues sont autorisées, mais il existe aussi le tir d’été à compter du 1er Juin et ce, une heure avant le lever du soleil et une heure après le coucher de celui-ci.

La fédération de chasse propose des poses de clôtures, mais leur implantation dans notre commune n’est pas aisé à cause du morcellement des parcelles.

Cet animal est aussi souvent la cause d’accidents de circulation comme ce fut le cas entre Flines et Marchiennes, entre bois et marais ;

Le problème est donc complexe, accru aussi par la reproduction rapide des animaux, une portée de laie pouvant atteindre 8 à 10 marcassins.

Au niveau préfectoral, des battues administratives sont organisées et décidées par le préfet et la D.D.T.M (Direction Départementale de la Terre et de la Mer) : Ces battues sont dirigées par les louvetiers (groupement crée sous Napoléon pour lutter contre les loups) il s’agit de chasseurs nommés par le préfet avec chacun 1 territoire.

En Mars, Avril une battue a été organisée au bois de Bouvignies avec 17 sangliers abattus, en partenariat avec le monde agricole ; il en va de même dans les communes voisines.

Les dégâts causés par les sangliers s’élèvent à 100 000 € pour le département du Nord, 12 000 € pour 3 ou 4 communes.

Actuellement, des agriculteurs ont subi d’importants dégâts dans les sarts (au Marais) et au niveau du Calvaire.

Un problème récurrent qui mérite l’attention de tous !

Publié le jeudi 10 septembre 2015

Répondre à cet article

PDF - 2.5 Mo
Bouvignies - Pour notre village - Janvier 2015

Retrouvez les précédents numéros

Météo

Soleil voilé
23°C
ressentie : 23°C

Soleil voilé
Mise à jour : 22 mai 2017 à 19h00min
Station : Lille/Lesquin, 59, FR
  • Vent 12 km/h - sud
  • Humidité 41%
  • Pression 1008.8 mbar
  • Point de rosée 10°C
  • Visibilité 9.7 km

En savoir plus