Association locale indépendante et non municipale

Accueil > L’actualité à Bouvignies > Le doyen de Bouvignies Albert Fontenier nous a quittés

Le doyen de Bouvignies Albert Fontenier nous a quittés

A l’aube de sa centième année, Albert Fontenier s’en est allé le 7 septembre 2020.
Albert était le troisième enfant d’une fratrie de quatre garçons (François : brasseur, agriculteur -Floris : directeur technique des établissements Willocquet, Albert : agriculteur et André : n inégociant en grains et aliments pour le bétail).
La famille est ancrée depuis des générations dans le territoire bouvignien, agriculteurs de père en fils avec quelques variantes mais toujours en lien direct avec la terre.
Albert perd son père à l’âge de 13 ans et sa mère Estelle, femme de caractère, reprend la brasserie, la ferme et la maison de semences .
La guerre de quarante laisse des stigmates, chevaux réquisitionnés, granges incendiées...qui seront pansés avec la ferme volonté de reconstruire et d’aller de l’avant : Albert achète son premier tracteur, un "gazo".
En 1949, il épouse Lucienne Dausque et de cette union naîtront quatre enfants:Christine, Xavier, Hugues et Estelle.
Dès lors, l’amour de la terre chevillée au corps, Albert se voue entièrement à l’agriculture. Même s’il a toujours aimé les chevaux et plus particulièrement les Boulonnais, qu’il allait acheter à Marquise, berceau de cette noble race, la ferme se modernise avec l’achat d’une moissonneuse-batteuse, de tracteurs ...
1993 voit la disparition de son épouse.
Albert poursuivra ses activités : polyculture et élevage avec des Normandes, puis des Hollandaises et enfin des Charolaises .
Travailleur acharné, ses journées étaient rythmées par un lever très matinal, la traite des vaches à six heures, l’arrivée du personnel à huit heures, une courte pause pour le déjeuner, la reprise du travail et pour terminer la traite de dix huit heures .
Bien qu’étant retraité ensuite, il suit toujours avec le plus vif intérêt l’avancée des travaux aux champs, la météo, les nouvelles acquisitions de machines...
A l’aube de sa centième année, il s’en est donc allé laissant derrière lui l’image d’un homme de la terre, déterminé, sachant allier les traditions à la modernité .
A sa famille, à ses proches , nous présentons toutes nos condoléances .

Avis

Conformément aux souhaits de la famille , cet hommage au doyen de notre village a été écrit après la cérémonie des funérailles .

Albert avec le cheval de Sébastien

Publié le lundi 21 septembre 2020

Répondre à cet article

Météo

804
15°C
ressentie : 8°C

Couvert
Mise à jour : 24 octobre 2020 à 22h00min
Lieu :  Bouvignies
  • Vent 41 km/h - sud
  • Humidité 77%
  • Pression 1004 mbar
  • Visibilité 10 km