Site indépendant d’actualités locales

Accueil > PORTRAITS > Jean-Jacques, "coulonneux" bouvignien passionné

Jean-Jacques, "coulonneux" bouvignien passionné

Ils étaient nombreux à être "coulonneux" dans les années 50, 60... dans notre village : Louis Wion, Alexandre Dauphin, Léon Demarecaux, Alfred Tison, Paul Lesieur... aujourd’hui, il n’en reste plus que trois : Daniel, Léonce et Jean-Jacques, avec la passion des pigeons chevillée au corps.

Le Printemps bouvignien a rencontré Jean-Jacques, affairé auprès de ses pigeonniers.
"J’ai commencé à avoir des pigeons chez mes parents, à Beuvry, puis, dès mon arrivée à Bouvignies en 1975, c’est devenu plus sérieux. Mais je travaillais et je restaurais ma maison alors à coté, il y avait beaucoup de travail !", nous explique le colombophile.

"J’en ai à peu près 200 et fais partie de la société de Landas, "union de Saint-Jean", nous sommes une dizaine avec Michel Lefèvre comme président ; il est bien dévoué. Ce qui compte dans les sociétés , c’est la bonne entente et à Landas, c’est le cas."

L’an dernier a été une année plus difficile avec le confinement dû à la grippe aviaire et surtout, Jean-Jacques, dépité, nous montre un pigeon ensanglanté et mort : "ce sont les éperviers qui s’attaquent aux plus jeunes".

Interrogé sur les parcours, le "coulonneux" nous raconte : "pour mes pigeons, c’est la vitesse et le demi-fond, pour certains, c’est l’international, Barcelone ... et mon meilleur souvenir, c’est quand j’ai fait trois prix avec le même pigeon : 1er prix Douai, 1er prix doublage femelle et 1er Nord / Pas-de-Calais."

Et Jean- Jacques de conclure : "les pigeons, ça prend du temps mais ça a un coût aussi, il faut les vacciner, bien les nourrir (orge et blé ...) entretenir les pigeonniers". Mais il y a le plaisir de les voir voler, le suspens pour leur arrivée lors d’un concours, la déception d’en perdre certains (mauvaise météo ...) mais ce qui prime, c’est d’en voir un surpasser les autres et se détacher du lot, d’avoir une "graine de champion" et la joie pour nous d’assister à leur envol, de les observer se poser sur le pigeonnier et à l’appel de Jean-Jacques, à son sifflement, de pouvoir les admirer, entourant le "coulonneux" d’un bruissement d’ailes et d’un roucoulement de contentement.

Merci à Jean-Jacques d’avoir partagé avec nous cette belle complicité qu’il aime aussi transmettre aux jeunes générations lors de sa présence assidue aux journées du patrimoine avec ses lâchers de pigeons incontournables.

Publié le lundi 14 février 2022

Répondre à cet article

Météo

800
1°C
ressentie : -2°C

Ciel dégagé
Mise à jour : 8 décembre 2022 à 08h08min
Lieu :  Bouvignies
  • Vent 11 km/h - ouest sud-ouest
  • Humidité 93%
  • Pression 1011 mbar
  • Visibilité 10 km